Animation territoriale en matière de changement climatique et de la transition énergétique et écologique du territoire de Meknès-El Hajeb

01/2016 - 01/2018

Le Maroc est parmi les pays les plus exposés aux effets des changements climatiques et à des risques liés à la pollution de l'environnement. En effet, bien qu’il possède des ressources naturelles de qualité (eau, sol, air, biodiversité), ces dernières sont actuellement confrontées à plusieurs risques liés à la surexploitation exercée par la pression démographique en termes de demande en nourriture ainsi qu’au problème du réchauffement climatique.

Par ailleurs, la COP22 organisée sous la présidence Marocaine à Marrakech en 2016 sur le réchauffement climatique, a été une occasion pour permettre aux organisations de la société civile au niveau national de faire preuve de leur capacité d’innovation et de créativité dans le domaine du développement durable et de la lutte contre les effets des changements climatiques. Il s’agit, en fait, de développer et présenter des initiatives et des projets innovants ; en cherchant des solutions appropriées afin de contribuer à la réduction de la production de gaz à effet de serre, ainsi que de trouver les moyens pour s’adapter à ces changements. C’est dans ce sens, que le Réseau Associatif pour le Développement Participatif (RADEP) a mené son projet intitulé « Animation territoriale en matière de changement climatique et de la transition énergétique et écologique du territoire Meknès- El Hajeb » et ce, en partenariat avec le Secrétariat d'État chargé du Développement Durable - Ministère de l'Energie, des Mines et du Développement Durable, ainsi que le Programme des Nations Unies pour le Développement au Maroc.

Les objectifs qui ont été assignés à ce projet consistaient en :

  • Le renforcement des capacités des acteurs locaux, issus des associations, des élus et des personnes ressources dans le domaine de la préservation de l'environnement, du changement climatique afin d’intégrer la dimension environnementale dans la planification stratégique des communes cibles,
  • La création de réseaux d’acteurs locaux dans le domaine de la conservation de l’environnement,
  • La constitution d'une base des données géographiques pour les communes cibles,
  • La création d’un Centre de Ressources et d’Animation Territoriale pour la préservation de l’Environnement (CRATE) au sein du Centre de Formation et d’Animation du Tissu Associatif de Meknès (CFATA), siège du RADEP.

Données générales du projet

Principaux partenaires : Secrétariat d’Etat du développement durable et Programme des Nations-unis du développement

Autres partenaires : Fondation MohammedV pour la solidarité, Conseil provincial d’El Hajeb, Association Amal 21 pour la protection de l’environnement et le développement économique

Composantes du projet :

  1. Renforcement des capacités des collectivités locales sur : la protection de l’environnement; les enjeux liés aux changements climatiques et accompagnement pour l’élaboration des plans pour la protection de l’environnement et la lutte contre les effets des changements climatiques.
  2. Réseautage de la société civile œuvrant dans le domaine de l’environnement;
  3. Constitution de bases de données géographiques communales d’aide à la gestion territoriale de l’environnement;
  4. Création et mise en œuvre du centre de ressources et d’animation territoriale en environnement (CRATE)

Zones d’intervention : Région de Fès-Meknès

Provinces : Meknès et El hajeb

Communes cibles : Oued Jedida, Sidi Slimane Moule kifane et Mejjat pour la préfecture de Meknès et Iqaddar, Ait Naamane pour la province d’El Hajeb

Durée du projet : 2 ans

Les principales actions à entreprendre

Les principaux sujets sur lesquels il faut prévoir des actions sont :

  • L’eau
  • L’assainissement (solide et liquide)
  • L’aménagement du territoire
  • Le domaine forestier
  • L’agriculture
  • La mobilisation de la société civile et la coordination avec d’autres institutions

Conclusion

Le projet en question est un travail qui interpelle pour la première fois les acteurs locaux au niveau communal dans deux provinces El Hajeb et Meknès sur deux questions très importantes à savoir la préservation de l’environnement et la prévention des effets des changements climatiques. C’est ainsi que 5 plans stratégiques ont été élaborés en concertation avec les communes cibles.

Le projet a testé une méthodologie à la portée des communes permettant d’intégrer la dimension environnementale dans les PAC dans un objectif d’en faire l’extension dans d’autres provinces de la région Fès-Meknès voire même dans d’autres régions du royaume.

L’animation territoriale a permis de constituer une vision partagée sur les problématiques environnementales ainsi que de faire des pronostics pour le climat et son devenir dans le futur afin de prévenir le risque des changements climatiques.

La zone choisie pour ce projet est à vocation agricole d’où la pertinence de la prise conscience des services du secteur agricole de ces changements climatiques. A cet effet, plusieurs recommandations ont été émises dans ce sens ; telles que la vulgarisation des techniques d’agriculture moderne qui visent la rationalisation des ressources en eaux. En effet, bien que la zone d’étude est très riche en ressources hydriques, ces dernières sont en voie de diminution à cause de la surexploitation des eaux pour l’irrigation des cultures ; ainsi que ces ressources sont exposées à plusieurs risques de pollution à savoir le problème des nitrates, celui des margines et les eaux usées. C’est ainsi qu’aussi bien l’assainissement solide que liquide sont à promouvoir en milieu rural pour lutter contre la pollution des eaux et concrétiser ainsi les objectifs du développement durable.


CFATA, BD Idriss II, VN Meknès, 50000
05 35 52 28 58
اتصل بنا