Synthèse des anciens programmes du RADEP

01/2006 - 01/2014

Les changements politiques, économiques et sociaux qu'a connus le monde au siècle dernier, en particulier l'Europe et l'Amérique, ont donné au monde arabe la légitimité du changement de réforme et de modernisation. Afin d’activer le changement souhaité, il est nécessaire d’analyser la situation actuelle afin de pouvoir la traiter de manière rationnelle et moderne. Ainsi, si on considère le cas du Maroc du point de vue politique, nous trouvons un système fondé sur les quotas, avec l'absence de programmes politiques clairs qui encouragent la participation à la vie politique. De plus, les femmes qui sont la moitié de la société sont absentes des cercles décisionnels. Ceci a conduit les jeunes à développer une certaine réticence à la politique voir du désespoir et la sensation de l’exclusion, avec et l’apparition des phénomènes sociologiques dangereux tels que l'abus de drogue, la migration et le terrorisme. Cela est indissociable de la situation sociale et économique dans laquelle vivent la plupart des couches sociales, de la pauvreté et de la marginalisation.

Ce qui a poussé les associations de la société civile à considérer une de ses priorités les plus importantes pour changer cette situation, démocratiser la société en créant un environnement social propice à l'égalité et aux libertés publiques. Afin d’atteindre cet objectif ultime, Le Réseau Associatif pour le Développement Participatif (RADEP) a été créée à Meknès, qui est résultat des travaux continus dans le cadre du programme Agenda 21 local pour la ville de Meknès mené par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au début de la décennie précédente. Plus précisément, le RADEP a été créé afin de réhabiliter et de renforcer la capacité de la société civile locale de Meknès à remplir le rôle qui lui a été attribué en tant que locomotive de la mobilitésociale. Dans ce contexte, le Réseau associatif a contribué lors de phase délicate de la transition démocratique au Maroc par sa volonté de créer un environnement propice à la communication et à l'échange d'expériences entre les composantes de la société civile de la préfecture de Meknès (Maroc) et à l'implication de l'acteur local dans la construction des valeurs de la démocratie. Durant les huit premières années après l’émergence du RADEP et grâce au financement du National Endowment of Democraty (NED) plusieurs projets en relation avec la démocratie ont été conduits. Le tableau suivant relate ces projets :


CFATA, BD Idriss II, VN Meknès, 50000
05 35 52 28 58
Nous contacter